Frédéric Bazille

L’exposition au Musée d’Orsay nous a permis de voir les oeuvres de ce jeune peintre mort au combat, à l’âge de 29 ans, lors de la guerre franco-prussienne en 1870.

Aucun tableau ne sera vendu de son vivant. Aussi, ses toiles n’ont-elles été connues du grand public qu’à partir de la première exposition qui lui a été consacrée en 1950. Cette exposition, organisée de manière thématique et chronologique à la fois, met les tableaux de Bazille en parallèle avec ses contemporains : Renoir, Monet, Manet, Sisley, Fantin Latour.

Frédéric Bazille a peint une soixantaine de tableaux destinés principalement à sa famille et à ses amis.

Une complicité amicale et artistique va l’unir à Claude Monet qu’il a rencontré dans l’atelier de Charles Gleyre. Ils peindront à Fontainebleau et en Normandie loin des ateliers académiques et partageront le goût pour la peinture de plein air en quête de lumière et de naturel. Il a aimé peindre le ciel bleu et la lumière doré du Languedoc de son enfance, comme on le voit dans son chef d’oeuvre Portrait de famille. Bazille apparaît dans de nombreux tableaux de ses amis car il lui arrivait de servir de modèle. La carrière prometteuse de ce peintre visionnaire a été brisée par sa mort brutale.